Routine pour un entraînement matinal

Depuis environ 1 an, j’ai changé mon horaire d’entraînement au gym de la fin d’après-midi au matin. J’ai toujours été plutôt matinale, mais 5 h 15, c’est tôt. Par contre, je ne changerais pas ça pour rien au monde. Quand je m’entraînais avant souper, j’avais l’impression que toute ma soirée était prise. Évidemment, chaque personne est différente avec un horaire différent, mais pour ma part, j’ai vu beaucoup plus d’avantages qu’autre chose a me créer une routine d’entraînement matinale. Ça commence vraiment bien ma journée et avec beaucoup plus d’énergie.

Voici mes incontournables pour être capable de me lever tôt et qui m’ont permis d’acquérir une routine matinale :

Se lever rapidement

Personnellement, quand je passe 15 minutes dans mon lit avant de me lever, j’ai le temps de me trouver 1000 excuses pour ne pas me lever et finalement me rendormir. J’essaie, autant que possible, de me lever dans les minutes qui suivent mon cadran. J’ai toujours un cadran 5 minutes pour tard pour être sûre. Une fois levé, le pire est passé, surtout l’hiver !

Préparer mes vêtements et mon sac la veille

Je ne me laisse pas énormément de temps pour me préparer afin d’avoir plus de temps pour dormir et parce qu’aller m’entrainer ne nécessite pas beaucoup de préparation non plus pour ma part. La veille, je prépare mon lunch, mon sac de sport et mes vêtements et quand je dis préparer, c’est que ma bouteille d’eau et mon lunch sont au réfrigérateur, mes vêtements de sport sont sortis et mon sac est dans l’entrée. Quand je me lève, j’ai juste à m’habiller, prendre mon sac et partir.

Avoir une collation prête

Quand je finis mon entraînement, j’ai faim. J’essaie toujours d’avoir préparé ma collation d’avance pour ne pas avoir à me casser la tête et aussi pour être sûre d’avoir quelque chose de bon et complet après m’être entraînée. Ça me donne une motivation pour terminer mon entraînement et une petite récompense en même temps.

Planifier ses entraînements et se coucher tôt la veille

Un bon 8 h de sommeil est essentiel. Ça fait vraiment une différence. Je sais pertinemment que quand je suis fatiguée ou que j’ai mal dormi, je risque de sauter mon entraînement ou de tomber fatiguée à 14 h. C’est aussi pour cela que je planifie mes séances d’entraînement au début de la semaine. Si j’ai une sortie un soir et que je prévois revenir tard, probablement que le lendemain sera jour de repos pour moi. J’ai pour dire que s’entraîner donne de l’énergie, donc même fatiguée je vais me lever et aller au gym, je ne regrette jamais.

Avoir pris un bon souper

Manger un bon repas complet (fruits, légumes, féculents, protéines) la veille permet à mon corps d’avoir assez d’énergie pour faire du sport. J’ai appris avec le temps que ce que je mange a un immense impact sur mon corps, donc je garde toujours ça en tête quand je cuisine mon souper la veille d’un entraînement.

Laisser un commentaire

Inscris-toi à l'infolettre