Prendre soin de soi

Je pense que je ne suis pas la seule qui a un peu de misère avec le concept de « prendre une pause ». Quand je me fixe des objectifs d’entrainement ou de course, que ce soit courir un demi-marathon ou aller 4 fois au gym cette semaine, je vais faire tout ce que je peux pour atteindre les buts que je me suis fixés. Malheureusement, on ne peut pas toujours performer comme on voudrait et pour les fois où ça m’arrive, je deviens frustrée. Je suis fâchée parce que je voudrais tellement bouger et aller courir et travailler dans le sens de mon objectif, mais je ne peux pas parce que je me suis blessée ou une situation imprévue est arrivée qui a empêché mon entrainement. On entend partout que si on veut vraiment s’entraîner, on a juste à en faire une priorité et on va y arriver. Mais parfois, pour vrai, on n’y arrive juste pas. Ce n’est pas parce qu’on se crée des excuses, mais juste parce que notre corps ne suit plus. L’été dernier, je me suis blessée à la jambe et je n’ai pas pu courir durant tout l’été. Je suis retourné au gym progressivement et recommencé à courir, mais c’est seulement à la fin de l’automne et j’ai pu retrouver ma forme et intensité à 100 %. Ce n’est pas une surprise qu’avec 3 courses de prévues, je n’étais pas la fille la plus heureuse. C’était l’été et je n’ai pas pu courir ni faire de vélo. La seule chose que je pouvais faire était de nager, mais je ne l’ai pas fait, juste parce que ce n’est pas vraiment mon sport, même si j’admire vraiment les nageurs. Cet hiver, vous l’avez peut-être remarqué à travers mes publications, j’étais vraiment motivée pour l’été à venir. Je me suis inscrite à un demi-marathon et à des cliniques de course, que j’ai débutées mardi dernier et j’ai adorées.

 

Il y a un mois, ma jambe a recommencé à me faire mal seulement quand je faisais certains types d’exercices. J’espérais que ce ne soit rien de particulier et que ce se serait placé en quelques jours, ce qui n’a pas été le cas. J’ai ignoré mon mal jusqu’au même mardi dernier, à la clinique de course. Depuis ce temps, ma jambe fait mal tout le temps. Je ne dis pas ça parce que ma vie est la pire, pas du tout. Mais je veux juste que vous sachiez que si vous avez déjà été blessé, ce qui arrive fréquemment à ceux qui font beaucoup de sport (c’est ce que j’ai appris du moins), je sais exactement comment vous pouvez vous sentir. Si je continue à m’entraîner à la même fréquence que d’habitude et que j’ignore mon corps qui me dit « prends un break », je vais le regretter, c’est sûr. Des fois on n’a juste pas le choix de prendre un peu de temps de repos. On doit vraiment écouter son corps, même si ça donne vraiment quétaine! Si vous sentez que quelque chose est anormal, allez voir un spécialiste avant que ça devienne pire. J’ai toujours souhaité être un spécialiste dans chaque champ d’expertise relié à la course pour me guérir, mais comme moi, vous devrez probablement aller voir un spécialiste.

 

Prendre soin de soi et se reposer rentre dans la même catégorie que s’étirer avant et après tout type d’entrainement, et faire une séance d’étirement d’au moins 20 minutes chaque semaine, ce que peu de gens font, je crois (incluant moi!). Ceux qui le font, vous êtes mes idoles. Réellement. Ça va dans la même catégorie que de dormir assez la nuit. On ne peut pas s’entrainer fort le jour et ne pas dormir assez la nuit. Ça ne va pas ensemble. Laissez votre téléphone et télévision de côté et dormez une bonne nuit. Et ça va aussi dans la catégorie de manger des bons aliments qui donne l’énergie nécessaire à son corps. Je ne vais jamais le dire assez. C’est si important. Manger de la crème glacée est tout autant important pour l’équilibre mental, mais manger des aliments frais et nutritifs est essentiel à un corps en santé.

 

Prenez soin de vous. On a juste un corps (grande révélation, je sais) et on sous-estime parfois à quel point on est en santé, forts et capables.

Laisser un commentaire

Inscris-toi à l'infolettre