Le «foam roller», mon sauveur

Je ne peux pas dire que ça fait vraiment longtemps que je l’utilise. J’ai découvert le « foam roller » (ou rouleau mousse) il y a quelques mois quand j’ai commencé le programme Bikini body guide. Je l’ai essayé au gym quelques fois que j’ai eu un coup de cœur. C’est douloureux à utiliser, mais dans le bon sens on s’entend, j’ai donc décidé d’en commandé un pour chez moi et je n’ai jamais regretté.

Le foam roller est utilisé dans le but de faire un « massage » aux muscles profonds et les libérer des tensions. Je fais habituellement une ou deux sessions de foam rolling par semaine, mais on peut l’utiliser chaque jour si on veut. J’aime beaucoup le combiner avec une séance d’étirements.

Je choisis un endroit en particulier que je souhaite travailler et je m’assure d’aller très lentement, en bougeant un peu de gauche à droite en même temps. Le but ce n’est pas de se rouler le corps au complet à une vitesse de fou, mais plutôt de prendre son temps et s’assurer de sentir les muscles qu’on souhaite cibler.

J’ai fait beaucoup de recherches sur le foam roller que je voulais acheter (comme je fais pour tout ce que j’achète ahah) et j’ai décidé de me procurer celui-ci parce que le prix était vraiment raisonnable et qu’il était assez long, ce que je préfère personnellement. Je dois admettre qu’il est assez raide, mais je l’aime comme ça. Il en a de toutes les sortes, pour tous les goûts. Personnellement, si tu n’as jamais utilisé un foam roller avant, je recommande d’en prendre un qui est plus souple, avec une moins grande densité. Une fois que j’avais utilisé celui du gym quelques fois, qui est souple, j’ai voulu avoir un rouleau avec une plus grande intensité, surtout pour chez moi.

Soyez avertis, je vais le redire, ÇA FAIT MAL, mais c’est la meilleure façon pour moi d’étirer mes muscles tendus.

Laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

Inscris-toi à l'infolettre