Bien manger durant les fêtes

Bien manger peut être assez difficile. On établit sa routine, on réussit à comprendre ce qu’on mange, doser ses portions tout en gardant un équilibre et là, le temps des fêtes arrive. Toute notre motivation s’en va en voyant la table de desserts, la tourtière ou tout autre plat qu’on mange qu’une seule fois par année, à Noël. Je vous partage quelques trucs qui me permettent de rester (presque) raisonnable durant le temps des fêtes, sans toutefois sentir que je me prive.

Respecter son appétit et ses goûts

Voicice que j’en pense; si ce n’est pas quelque chose que j’aime réellement, je n’en mange pas. C’est si facile de se laisser tenter par toute la nourriture que finalement, on finit par manger 3 fois plus que d’habitude parce qu’on veut goûter à tout. En réalité, ça ne va vraiment rien changer si on ne goûte pas à chaque plat. Respecter sa faim et ses préférences est tout aussi important durant les fêtes qu’aux autres moments de l’année. Je pense qu’on devrait toujours pouvoir faire un pas de côté sans se sentir mal, mais il y a une différence entre mal manger durant tout le mois de décembre ou seulement quelques journées. C’est pas mal plus difficile de retrouver sa routine après 1 mois de relâche que 3 ou 4 jours.

Boire beaucoup d’eau!

Je bois deux verres d’eau avant chaque repas. Ça me permet de rester hydratée tout au long de la journée et de manger à ma faim. Boire beaucoup d’eau est aussi important que manger sainement. Quand on a soif, notre corps est déshydraté depuis longtemps. Un autre signe de déshydratation peut aussi être la faim et ça peut jouer contre nous plus souvent qu’autrement. Être assidue sur la quantité d’eau que je bois a vraiment fait toute la différence!

Ne pas sauter de repas

J’ai déjà fait ça pendant longtemps. Je dinais rarement les fins de semaine parce que je déjeunais tard et arrivée au souper, j’avais tellement faim que je mangeais n’importe quoi. C’est une grosse erreur. Je sais que notre horaire peut être vraiment différent pendant les vacances, mais essayer de ne pas sauter de repas est essentiel. Non seulement on s’assure de ne pas avoir un manque d’énergie dans la journée, mais aussi de ne pas trop manger au repas d’après parce qu’on avait tellement faim rendu-là!

Faire de son déjeuner son point d’ancrage

C’est bien évident que les repas des fêtes sont tout sauf légers. J’en profite donc pour me faire un déjeuner avec une bonne source de bons gras, de protéines, de fibres, et de légumes verts[1],comme un smoothie ou encore des œufs sur pain multigrains avec avocats,épinards et fruits. De cette façon, j’ai commencé ma journée par un repas sainqui va me soutenir pour plusieurs heures. Je vais mettre le lien d’un livre que j’ai lu cet automne qui m’a beaucoup appris sur la nutrition, je le recommande fortement!

Ne pas mettre toute son attention sur la nourriture

Oui, les repas sont des éléments importants du temps des fêtes, mais mettre toute son attention là-dessus n’aidera en rien à manger consciencieusement. Changer son focus de la nourriture vers d’autres éléments qui font que le temps des fêtes est si magique peut être bénéfique. Le temps en famille, les vacances pour dormir ou aller faire de la raquette, toutes les options sont bonnes!

S’entrainer ou pas?

Pour ma part, j’aime profiter de mes journées de congé pour m’entrainer, aller courir dehors ou skier. Je pense qu’il faut juste s’écouter, se reposer si c’est ce qu’on a vraiment besoin et se motiver à bouger si on a de l’énergie pour le faire, pour une fois que le temps n’est pas un frein à son entrainement!

J’espère que ces quelques trucs vous aideront à traverser le temps des fêtes sans vous sentir coupable de manger un peu plus qu’à l’habitude. Quand on a fait des efforts toute l’année pour atteindre ses objectifs santé, la moindre des choses est de se mettre en priorité pendant le temps des fêtes et faire attention à sa santé, sans en faire une obsession!

Joyeux temps des fêtes 🙂 


[1] Source : Body Love

Laisser un commentaire

Inscris-toi à l'infolettre